Points saillants

  • Troisième producteur d’or d’Afrique, le Mali revêt un potentiel considérable en termes agricole et minier. Les industries du fer et de la bauxite restent encore inexploitées et il existe un réel potentiel de développement de l’industrie des matériaux de construction (chaux, marbre et granite).
  • Sur la période 2016-2017, l’économie Malienne a connu une croissance moyenne annuelle de 5,6% contre 3,8% sur la période 2010-2015 à la faveur de l’amélioration du climat politique malgré un climat sécuritaire tendu dans le nord, et des investissements importants dans les infrastructures.
  • À moyenne échéance, la croissance du Mali devrait rester soutenue, autour de 5% portée par l’agriculture, les télécommunications, le transport ainsi que les investissements avec l’entrée en application de la loi sur les partenariats public-privé et l’opérationnalisation du fonds de développement durable pour les projets régionaux, notamment dans le Nord du pays.
  • Malgré la hausse des investissements, la poursuite des efforts d’assainissement budgétaire devrait ramener le déficit budgétaire en deçà de 3 % du PIB en 2019, contre 3,6 % en 2017.
  • Le Mali est un pays à fort potentiel agropastoral et touristique.

 

  2013 2014 2015 2016 2017 2018
Croissance du PIB réel 2,3 7,1 6,2 5,8 5,4 5,1
Taux d’investissement* 19,3 20,2 20,8 22,8 22,1 21,6
Taux d’inflation moyen annuel (IPC) -0,6 0,9 1,4 -1,8 1,8 1,9
Déficit budgétaire* -2,4 -2,9 -2,2 -3,9 -2,9 -4,2
Solde courant, dons compris* -2,8 -4,7 -5,3 -7,2 -5,7 -5,2
Dette globale* 26,4 27,3 30,7 35,9 35,6 35,9

Sources : BCEAO, sauf dette globale qui provient du FMI (perspectives économiques régionales, avril 2018)
* en % du PIB

InstrumentDate de l'opérationDate de valeurEchéanceMontant
(millions de FCFA)
StatutPlus d'infos