Points saillants

  • En dépit de la situation politique fragile en Guinée-Bissau, le pays affiche depuis 2015 une croissance annuelle de son PIB supérieure à 5%.
  • L’économie de la Guinée-Bissau dépend principalement de l’agriculture et la pêche. Le pays est le sixième producteur mondial de noix de cajou, avec une production d’environ 120 000 tonnes, ce qui est la principale source de devises et d’exportation du pays.
  • Membre de l’UEMOA, depuis 1997, le pays bénéficie de la parité fixe entre le CFA et l’Euro. L’inflation demeure à un niveau bas, en dessous de 3%.
  • En raison de la suspension des aides des bailleurs de fonds due à la crise politique, le déficit budgétaire s’est fortement dégradé en 2015 et 2016. Il devrait cependant retomber à 1,7% du PIB en 2017, en dessous du seuil communautaire de 3% à la faveur de la reprise, toutefois timide, des aides internationales liées à l’évolution de la situation politique.
  • La Guinée-Bissau, en sa qualité de membre, respecte le régime réglementaire de l’OHADA (Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires).
  • Le pays possède de nombreuses autres ressources naturelles, telles que la bauxite, le bois, le pétrole, le phosphate, etc. Son littoral, très riche en poissons, attire les pêcheurs de l’Union Européenne qui viennent pêcher chaque année environ 500.000 de tonnes de poisson.

 

  2013 2014 2015 2016 2017 2018
Croissance du PIB réel 3,3 1,0 6,1 6,2 5,9 4,3
Taux d’investissement* 6,8 8,4 4,1 4,9 6,2 5,2
Taux d’inflation moyen annuel (IPC) 0,7 -1 1,5 1,5 1 0,4
Déficit budgétaire* -1,8 -3,2 -8,3 -5,4 -2,6 -1,5
Solde courant, dons compris* -5,1 0,6 2,0 1,4 -3,2 -6,4
Dette globale* 53,7 54,9 50,3 48,8 42 40,1

Sources : BCEAO, sauf dette globale qui provient du FMI (perspectives économiques régionales, avril 2018)
* en % du PIB

InstrumentDate de l'opérationDate de valeurEchéanceMontant
(millions de FCFA)
StatutPlus d'infos