Les défis du MTP pour le quatrième trimestre 2018

Les défis du MTP pour le quatrième trimestre 2018

A la fin du troisième trimestre 2018, les Etats membres de l’UEMOA ont mobilisé environ 1 900 milliards de FCFA sur le Marché des Titres Publics. Les émissions de BAT ont représenté près de 60% des montants mobilisés et celles d’OAT ont représenté environ 40% et les rendements associés à ces opérations évoluent en général entre 6% et 7,50%.

Sur le quatrième trimestre 2018, les Etats de la zone UMOA continueront à solliciter les investisseurs afin de « boucler » leurs programmes d’investissement 2018. Le calendrier des émissions par adjudication du 4eme trimestre fait état d’un montant de 730 mds avec 50% de BAT et 50% d’OAT.

Des avancées notables ont été enregistrées au fil des années sur le Marché des Titres Publics de l’UEMOA. Cependant, pour aboutir durablement à un marché profond et efficient aux standards internationaux, il demeure impératif pour l’Agence UMOA-Titres de relever une série de défis majeurs.

Introduction de la notation financière : la transparence au cœur du contrat de confiance

La première des innovations concerne l’introduction de la notation financière à l’échelle régionale. Mesure de grande utilité et très attendue, la notation financière des émetteurs du Marché des Titres Publics répond à la politique de transparence de l’AUT. Cette mesure fournira aux investisseurs un outil pour jauger la solvabilité des Etats membre de l’UEMOA. Il faut noter que certains Etats disposent déjà, au niveau international, de cet indicateur clé de la bonne santé économique et financière de l’emprunteur. La valeur ajoutée du projet porté par l’AUT est que cette notation se fera sur une échelle régionale.

La construction d’une courbe des taux : un challenge à relever

Outre l’instauration d’une notation financière, il est également prévu la construction d’une courbe des taux. La courbe des taux correspond à la représentation graphique des rendements offerts par les titres obligataires d’un même émetteur selon leur échéance, de la plus courte à la plus longue.

L’importance de la courbe des taux sur les emprunts souverains réside dans les informations qu’elle fournit sur les anticipations des investisseurs concernant les risques de défaut de paiement de l’Etat émetteur ainsi que sur le niveau de l’inflation et des taux d’intérêts futurs. Néanmoins, compte tenu de la structure actuelle du marché et de l’étroitesse en liquidité du marché secondaire, l’option a été prise de construire une courbe de rendement indicatif, basée sur les taux constatés sur le marché primaire.

La mise en place d’une plateforme de cotation et de transactions des Titres Publics

L’établissement d’une plateforme de cotation et de transactions des Titres Publics est une mesure dictée par la faiblesse du marché secondaire. Cette dernière résulte d’un défaut d’infrastructures de marché adéquates. A titre d’illustration, les opérations sur le marché secondaire du Marché des Titres Publics se font de gré à gré, par contacts téléphoniques.

L’opérationnalisation de cette plateforme permettra donc à l’Agence de publier de manière régulière le rendement moyen de ces titres afin de contribuer à la transparence des prix. Sur le marché secondaire cela se traduira par une meilleure formation des prix lors des transactions. A terme, elle facilitera la collecte d’informations auprès des investisseurs à savoir leurs estimations de prix/rendement des Titres Publics émis par les Etats de l’UMOA.

Vers un projet de certification financière

Pour développer le Marché des Titres Publics, il est nécessaire que les acteurs disposent de connaissances et compétences nécessaires pour assurer le respect des règles d’investissement et la sécurité de l’épargne publique mais aussi pour promouvoir l’innovation financière. L’objectif de cette certification est double. D’une part il s’agit de renforcer de la culture financière et les capacités techniques de ces acteurs, et d’autre part, s’assurer que les acteurs disposent bien des compétences requises. L’Agence UMOA-Titres entend proposer à l’ensemble des acteurs du marché financier sur toute l’étendue de l’Union, le programme de certification du prestigieux CISI (Chartered Institute for Securities & Investment). La finalité sera d’aboutir rapidement à la formation de la plusieurs promotions de certifiés afin de rendre effectif le processus de montée en compétences des acteurs du marché des titres.

Les défis énumérés ci-dessus sont loin d’être exhaustifs. Pour les réaliser, l’Agence UMOA-Titres a besoin de l’ensemble des acteurs du marché financier régional pour qu’ensemble nous puissions hisser le Marché régional des Titres Publics au rang des meilleurs standards internationaux. Pour échanger efficacement sur ces questions, l’AUT organise, du 11 au 13 décembre au Radisson Blu hôtel à Dakar, un évènement dénommé Conférence du Marché Régional des Titres Publics auquel elle convie tous les acteurs.

Pour rester connectés à l’actualité du Marché des Titres Publics de l’UEMOA, inscrivez-vous à la Newsletter de l’AUT sur www.umoatitres.org